Vous avez eu la main heureuse, dit l’aventurier avec ironie: cet homme est le meme auquel


A l’entree des visiteurs il se leva aussitot et les salua avec la plus exquise politesse. Il fut benedictin. Et Paul Doriaste repasse devant elle. Traitons, je le veux bien, je ne demande pas mieux meme; je suis un homme fort arrangeant comme vous le voyez, seulement n’exigez pas de moi de ces choses par dessus les maisons que je serais contraint de vous refuser, car, je n’ai pas besoin de vous dire que si vous etes decides, je ne le suis pas moins, et que tout en desirant une transaction avantageuse pour vous comme pour moi, ma foi, si vous etiez trop dur, je prefererais sauter avec vous, d’autant plus que j’ai le pressentiment que je finirai comme cela un jour ou l’autre et que je ne serais pas fache d’aller au diable en aussi bonne compagnie.

Surpris a l’improviste, je n’ai pu en faire l’usage que je desirais, mais maintenant je ne le regrette pas. .

Quand la fille a fini d’etancher sa soif, elle demande: –Allons vite chez Baratte, dis, tu veux? Il ne va plus rester de salons. Elle accoucha par un beau jour de juin. il ne le vit plus! Bien avant d’avoir apercu le gendarme, le braconnier s’etait dit qu’il serait peut-etre oblige de prendre la fuite, et il avait calcule ses chances et moyens. Les guerilleros s’elancerent avec un hurlement de joie qui se changea aussitot en rugissement de rage. C’est une supreme consolation, dit l’aumonier. Dieu evidemment n’osait pas, et Pastoure, par bravade finale, visant le ciel ou se cache la puissance supreme, tira son coup de fusil aux nuees! Maurin riait a en mourir. . Et le jaloux Secourgeon, pendant ce temps, injuriait son cheval. En avant! En avant! cria le comte. Seulement, si votre Excellence me le permet, je lui soumettrai un avis que je crois bon. Il l’epuisera.

.

. Eh! dit-il a part lui, les choses pourraient tourner autrement que ce cher don Adolfo ne le suppose. Elle sourit, moqueuse. Or, le prince de Oppenheim-Schlewig, nous le nommerons ainsi, le chef de cette famille etait prince, avait deux fils, a peu pres du meme age, il n’y avait que deux ou trois ans de difference entre eux; tous deux etaient beaux et doues d’une vive intelligence; ces deux jeunes gentilshommes avaient ete eleves avec le plus grand soin, sous les yeux de leur pere qui surveillait attentivement leur education.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.